Les systèmes éducatifs des pays africains de la Francophonie en conclave à Libreville

Education
mardi, 27 février 2018 09:06
Les systèmes éducatifs des pays africains de la Francophonie en conclave à Libreville

(Le Nouveau Gabon) - Le Premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet, a ouvert les travaux du deuxième regroupement international des équipes nationales du Programme d’analyse des systèmes éducatifs de la Conférence des ministres de l’Education nationale des pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (Confemen), à Libreville le 26 février 2018.

Pour le ministre gabonais de l’Education, Nadine Patricia Anguile Obame, présidente de la Confemen, «les assises de Libreville doivent permettre de nourrir la réflexion sur les questions d’intérêt commun en vue d’améliorer la qualité de l’éducation en Afrique». Car, souligne le secrétaire de l’organisme, Ki Boureima Jacques, qui a campé les débats autour des enjeux relatifs à l’évaluation des systèmes éducatifs sur le continent, et au contrôle des connaissances des apprenants et des administrateurs sur les instruments d’évaluation, la formation du capital humain doit conduire au développement des Etats.

Pour le chef du gouvernement qui a ouvert les travaux qui s’achèvent le 2 mars prochain, le Gabon voit dans la formation du capital humain, «une exigence économique, politique et sociale ». Aussi, poursuit-il, l’éducation reste-t-elle un moyen sûr pour garantir la politique de l’égalité des chances du gouvernement. D’où son intégration dans le 6ème pilier du Plan stratégique Gabon émergent.

84 participants de 15 pays du continent prennent part à ces travaux qui se penchent de manière globale, sur l’évaluation des acquis scolaires en vue d’améliorer la qualité et l’équité de l’éducation en Afrique.

SeM

 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.