Le Front de l’opposition pour l’alternance demande un accès équitable aux médias publics

Gouvernance
vendredi, 10 avril 2015 09:55
Le Front de l’opposition pour l’alternance demande un accès équitable aux médias publics

(Le Nouveau Gabon) - Une délégation du regroupement des partis d’opposition baptisé « Front de l’opposition pour l’alternance » a été reçue en audience, mercredi à Libreville, par le président du Conseil national de la communication (Cnc) Jean François Ndongou (photo).

La tête de file de ce regroupement des partis d’opposition, Zacharie Myboto, a interpellé le président du Cnc sur « l’accès des partis d’opposition aux médias publics ». « Il y a lieu de faire en sorte que les dispositions qui régissent la régulation de la presse au Gabon soit respectée ; et c’est le Conseil national de la communication qui est chargé de cette régulation. Nous sommes venus parler de la disposition qui garantit l’égalité de l’occupation dans la presse nationale. », explique M. Myboto.

Le leader du Front de l’opposition pour l’alternance a aussi attiré l’attention du Cnc sur la couverture médiatique de ses événements : « Souvent vous ne rendez pas normalement compte de ce que vous avez enregistré quand vous venez couvrir nos événements et naturellement ça fâche un peu les uns et les autres ».

Le dernier point à l’ordre du jour de cette audience est la « confusion » souvent créée par les journalistes des médias publics sur le vocable « Front uni de l’Opposition » et « Front de l’Opposition pour l’alternance ».  Zacharie Myboto martèle que la bonne appellation est « Front de l’opposition pour l’alternance »

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.