Le ministère de l’Agriculture explique pourquoi le poisson coûte cher

Agro
mercredi, 01 juillet 2015 08:07
Le ministère de l’Agriculture explique pourquoi le poisson coûte cher

(Le Nouveau Gabon) - Dans le cadre des questions orales des députés aux membres du gouvernement, le ministre de l’Agriculture, de l’élevage, de la pêche et de la sécurité alimentaire, Luc Oyoubi, a expliqué en fin de semaine dernière à Libreville pourquoi l’on observe la flambée des prix du poisson sur le marché, malgré l’existence d’un cadre réglementaire.

Selon M. Oyoubi, le Gabon connaît « une baisse des stocks de poissons liée, entre autres, au recul de la mangrove, un lieu de reproduction, de nurserie, d’alimentation et même d’habitat pour certaines espèces halieutiques ». Et donc, les 18 000 tonnes de poissons pêchés dans les eaux gabonaises ne suffisent pas à satisfaire une demande estimée à deux ou trois fois supérieure à la production actuelle.

Le membre du gouvernement a aussi pointé du doigt « la multiplication des intervenants dans le suivi et le contrôle des activités de pêche ainsi que la non maîtrise du circuit de distribution depuis le producteur jusqu’au consommateur ».

La conséquence sur le marché est que  le kilogramme de poisson dont le prix réglementaire est fixé  entre 1000 et 1200 FCFA pour les petits poissons coûte en réalité entre 2000 et 2650 FCFA pour les sardines, mulets, chinchards... Des poissons comme le bar, le capitaine, la dorade..., sont vendus entre 2500 et 4500 FCFA le kilo. 

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.