Sucaf Gabon dément l’introduction de sucre frelaté « ouest-africaine »

Agro
vendredi, 11 septembre 2015 09:50
Sucaf Gabon dément l’introduction de sucre frelaté « ouest-africaine »

(Le Nouveau Gabon) - Sucrerie Africaine du Gabon (Sucaf Gabon), filiale du français Somdiaa, dément « une rumeur qui a circulé récemment sur les réseaux sociaux, faisant état d’une introduction de sucre frelaté d’origine ouest-africaine sur le marché national »

Sucaf Gabon informe les consommateurs gabonais de la disponibilité du sucre « Princesse Tatie » produit dans son complexe sucrier de Ouellé. Sucre qui a reçu l’agrément sanitaire de l’Agence de sécuritaire alimentaire en date du 27 juillet 2015. « A ce titre, Sucaf Gabon tient à rassurer les consommateurs gabonais que ses produits sucriers commercialisés sous la marque Princesse Tatie constituent une référence de qualité et de sécurité sanitaire », écrit la société sucrière.

Situé à proximité de Franceville, Sucaf Gabon, est un complexe sucrier intégré exploitant 4500 ha de canne à sucre. Sa capacité de production avoisine les 280 000 tonnes de cannes pour une fabrication de l’ordre de 27 000 tonnes de sucre par an.

L'entreprise, créée en 1998 suite à la privatisation de la Sosuho (Société sucrière du Haut-Ogooué), fait partie du groupe français Somdiaa depuis 2010.

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.