Programme GRAINE : bilan mitigé dans l’Ogooué-Lolo et le Haut-Ogooué

Agro
mardi, 31 mai 2016 09:47
Programme GRAINE : bilan mitigé dans l’Ogooué-Lolo et le Haut-Ogooué

(Le Nouveau Gabon) - Une délégation programme national GRAINE, conduite par Léandre-Emmanuel Bouloubou (photo), le coordinateur général séjourne depuis quelques jours, dans les provinces de l’Ogooué-Lolo et du Haut-Ogooué en vue de faire l’état des lieux de cette initiative dans ces localités depuis son lancement.

Ce périple qui s’étendra dans l’Ogooué-Ivindo, la Ngounié et le Woleu-Ntem, a pour objectif de suivre et d'évaluer les réalisations effectuées sur les différents sites retenus, deux ans après le lancement officiel dudit programme, par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Lors des deux premières étapes de l’Ogooué-Lolo et du Haut-Ogooué le bilan est plutôt mitigé. La visite de terrain ayant permis de constater que le projet à Koula-Moutou est pratiquement à l’arrêt. Selon Mitch-calvin Ndemby : «Cette situation est liée au fait que les sous-traitants chargés d’aménager les différents sites ont tous arrêté les travaux, du coup, faute d’espaces aménagés, le planting est renvoyée aux calendes grecques ».

562-leandre1

Dans l’Ogooué-Lolo, le programme rencontre d’autres soucis liés au relief. Lequel ne favorise pas la sélection des sites « Il est quasiment impossible de trouver des surfaces de 30 ha répondant à nos critères de sélection et de choix de sites. A savoir des surfaces planes, sans ravins et sans cours d’eau qui les traversent.», a-t-il ajouté.

Par contre, à Lastourville (département de Mulundu) et Léconi (département des Plateaux), le projet avance grâce à l’implication de tous. Face à ce constat, le Coordinateur général du programme, Léandre Emmanuel Bouloubou s’est montré rassurant quant à la poursuite du programme, malgré la montagne d’écueils. « Nous sommes venus ici pour voir ce qui marche et ce qui ne marche pas. Les points bloquants ont été clairement identifiés. Et dans les tous prochains jours, nous allons déployer nos machines ici pour la reprise des travaux.», a-t-il déclaré. Mais en attendant, «A notre niveau, nous savons plus que jamais ce que nous devons faire, y compris les populations impactées par ce projet, en vue de relancer la machine.», a-t-il conclu.

Synclair Owona

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.