La BAD va soutenir un plan de diversification de l’économie gabonaise jusqu’en 2020

Economie
lundi, 25 avril 2016 08:16
La BAD va soutenir un plan de diversification de l’économie gabonaise jusqu’en 2020

(Le Nouveau Gabon) - Une nouvelle phase de la stratégie de développement économique sera mise en œuvre par le Gabon en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD). L’annonce a été rendue publique le 21 avril 2016 par le Conseil d’administration du groupe de la BAD.

Selon le communiqué, le partenariat couvrira la période 2016-2020. « Il appuiera le mise la mise en œuvre du Plan stratégique Gabon Emergent et la stratégie d’investissement humain du pays » informe-t-on à la BAD. Ce partenariat repose sur deux piliers. La diversification économique à travers le développement des infrastructures et l’amélioration du climat des affaires et le développement humain.

Selon les statistiques fraîches de Population Reference Bureau (PRB) de 2014, l’espérance de vie au Gabon était de 62 ans pour les hommes et 64 ans pour les femmes. Une progression par rapport à 1970 où l’espérance de vie des deux sexes tournait autour de 47 ans selon PRB. Il est donc question pour l’Etat gabonais, avec l’appui de la BAD, de mettre en place un programme de transformation du secteur agricole, de valorisation durable de la filière forêt-bois, l’amélioration du climat des investissements dans l’optique de renforcer la croissance pour tous.

Pour ce qui est du programme de transformation du secteur agricole, le partenariat entre le Gabon et la BAD intervient au moment où le pays vient de se doter d’un projet dénommé Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (Graine). Par ce projet lancé au début de l’année 2016, le Gabon veut porter la contribution de l’agriculture de 5% à 20% du produit intérieur brut et assurer du même coup son autosuffisance alimentaire à l’horizon 2020.

Dans le domaine des investissements, le BAD « permettra au Gabon de maintenir un programme d’investissement public important en cette période où les recettes budgétaires sont affectées par un prix du baril de pétrole historiquement bas ». Ainsi, durant le période 2016-2020, il est prévu que la BAD apporte un concours financier de l’ordre de 811 milliards FCFA à travers ses guichets publics et privés.

Essentiellement dépendante des revenus du pétrole, le Gabon subit la baisse continue des prix de l’or noir. Ce qui a conduit à la réduction de son budget de 25,2 milliards FCFA en 2016 par rapport à l’année dernière. La loi de finance s’élève à 2626 milliards FCFA. Sur ce budget 562,8 milliards FCFA sont essentiellement orientés vers les infrastructures devant servir à la Coupe d’Afrique des Nations prévue en 2017.

L’adoption de la nouvelle stratégie de développement économique s’est déroulée en synergie entre le gouvernement, le secteur privé, la société civile et les partenaires au développement du Gabon, apprend-on de la BAD.

 

Pierre Nka

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.