Jean Marie Ogandaga plaide pour un CAFRAD plus actif dans l’émergence du continent

Gouvernance
vendredi, 07 juillet 2017 19:28
Jean Marie Ogandaga plaide pour un CAFRAD plus actif dans l’émergence du continent

A la faveur des assises de la 55ème session du Conseil d’administration du Centre africain de formation et de recherche administratives pour le développement (CAFRAD), tenues les 3 et 4 juillet 2017 à Rabat au Maroc, Jean Marie Ogandaga (photo), le ministre de la Fonction publique a décliné la vision du Gabon pour cette institution.

Selon lui, le Gabon milite pour un CAFRAD davantage performant, et censé servir l’émergence du continent. Le responsable gabonais a clairement indiqué que son pays entendait pleinement honorer tous ses engagements pour le fonctionnement optimal de cette institution et, partant, de toutes les autres organisations internationales auxquelles il appartient.

De même, relève-t-il, «il serait souhaitable que de vastes opérations de promotion médiatique soient menées dans les différents Etats pour que les activités du CAFRAD soient pleinement connues, aussi bien par les pouvoirs publics que par les populations». Une manière, selon lui, d’évoquer en filigrane, la possibilité pour l'institution, de disposer d'antennes ou de représentations dans les différents Etats membres.

Rappelons que le Centre africain de formation et de recherches administratives pour le développement (CAFRAD) a vu le jour le 13 mai 1964, à l’initiative du Royaume du Maroc, et de l’UNESCO. Il compte, à ce jour 36 Etats-Membres.

Stéphane Billé

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] lenouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.